Plantes aquatiques et épiphytes

aquatiques et épiphytes

 

Les portes de la première serre s’ouvrent sur un bassin chauffé à 30°C en début d’année, 27°C l’été, dédié à la présentation des plantes aquatiques tropicales :

-    Des végétaux flottants, aquatiques et semi-aquatiques (ou plantes palustres) illustrent la diversité des adaptations des végétaux qui vivent dans l’eau.
Le nénuphar géant d’Amazonie (Victoria cruziana), impressionne avec ses feuilles en forme de plateau à tarte, visibles du mois de mai au mois d’octobre.
-    La deuxième thématique abordée à cet endroit est celle des plantes exotiques envahissantes en milieu tropical, grâce à la jacinthe d’eau (Eichhornia crassipes) ou le chou d’eau (Pistia stratiotes).

À l’extrémité du bassin, un écosystème riche et original, appelé mangrove est reconstitué. Plusieurs palétuviers sont exposés :
-    Des Rhizophora qui possèdent des racines échasses.
-    Un Avicennia aux racines qui croissent du bas vers le haut permettant à la plante de « respirer » au delà d’un sol asphyxiant. Elles sont appelées pneumatophores.

De plus, cette serre accueille de nombreuses espèces épiphytes (plantes qui vivent sur d’autres végétaux qu’elles utilisent comme support, sans les parasiter). Les « filles de l’air » ou « barbes de vieillard » (Tillandsia usneoides), pendent ainsi sur les branches et les fils et captent l’humidité atmosphérique.

Enfin, la richesse et la diversité des broméliacées (famille de l’ananas) sont mises en avant grâce aux tillandsias et autres genres présentés sur une tablette paysagée, ainsi qu’en condition épiphyte sur des arbres.