Jardins Botaniques du Grand Nancy et de l'Université de Lorraine



 

Monstera deliciosa Liebm.

Le Monstera deliciosa est une plante grimpante hémiépiphyte de la famille des Aracées. Il est originaire des forêts tropicales humides d’Amérique centrale et du Sud. Le Monstera deliciosa grimpe sur les arbres et y crée des lianes robustes. C’est l’une des plantes d’intérieur préférées des Français pour son esthétisme et sa résistance. Son étymologie représente bien l’exubérance de sa taille (monstrueuse).

Pourquoi possède-t-il des trous ? Deux hypothèses se confrontent. La première propose que son feuillage unique soit dû au fait que les feuilles s’ajourent afin de laisser passer la lumière. La deuxième hypothèse est en lien avec son habitat naturel. Les trous se formeraient afin que les rafales de vents, les pluies torrentielles et les tempêtes tropicales passent au travers des feuilles. Le Monstera deliciosa devient alors une plante gruyère.

Le Monstera deliciosa est également appelé faux philodendron. En effet, le Monstera est souvent confondu avec le Philodendron. Or, le « philo » ornant les bureaux et les salons n’est pas un philodendron mais bien souvent une Aracée du genre Monstera.

Le Monstera deliciosa produit des inflorescences typiques de la famille des Aracées, constituées d'une spathe entourant un épi central, appelé spadice, de 10 à 15 cm de hauteur sur environ 3 cm de diamètre. Sa couleur est blanc-crème.
La floraison est rare en appartement mais se produit assez régulièrement en serre ou en véranda. Seul le fruit de l’espèce Monstera deliciosa est comestible, mais peut seulement être consommé après une année de maturation. Avant il est toxique en raison de sa richesse en acide oxalique. Son odeur d’ananas et sa difficile consommation lui donnent l’appellation d’ananas du pauvre.

A l’heure actuelle, dans le monde, de nombreux Monstera sont encore découverts par des scientifiques, tels que le docteur Thomas Croat, qui a identifié de nouvelles espèces et révisé le genre Monstera, ou encore Marc Cedeno, qui a aussi réalisé un travail remarquable sur ce genre.


* Epiphyte : Les épiphytes sont des organismes qui poussent en se servant d'autres plantes comme support. Il ne s'agit pas de parasites car ils ne prélèvent rien au détriment de leur hôte.
* Hémiépiphyte : Epiphyte pendant une partie de son cycle de vie
* Spadice : Inflorescence en épi portant les organes reproducteurs, enveloppée d’une bractée (feuille transformée souvent colorée et en forme de cornet)
* Spathe : Bractée enveloppant une inflorescence, et ouverte latéralement par une fente

 

 

Consultez les archives des plantes du mois :

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z