L’étang du secteur écologique en chantier !

L’étang du secteur écologique est en travaux - Jardin J.-M. Pelt

L’étang du secteur écologique est actuellement en travaux d’aménagement. Pour cela, il a été mis en assec c’est-à-dire qu’il ne contient plus d’eau. Les carpes de l'étang ont été pêchées et relâchées dans l'étang du bas, près du pavillon d'accueil.
Il s’agit d’un chantier global concernant l’ensemble du secteur écologique qui s’étalera sur 3 ans et devrait prendre fin en 2019. Ce projet est réalisé en partenariat avec le Parc naturel régional de Lorraine, acteur local engagé dans la connaissance et la préservation des milieux naturels.
Concernant l’étang, un important travail de terrassement (remblais) va être effectué pour constituer 3 étages de végétation à différentes profondeurs. Les végétaux implantés correspondront à la flore locale typique de ces écosystèmes (étangs, mare, etc.). L’objectif est de présenter une reconstitution de l’étagement naturel des plantes autour d’un étang. En effet, des plantes particulières vont pouvoir coloniser ce type de milieu en fonction de leurs tolérances à l’eau.
On distingue trois grands types de végétation correspondant à leur positionnement autour de l’étendue d’eau : les plantes de berges (ou hélophytes), les plantes au feuillage flottant et celles au feuillage immergé (hydrophytes).
Sur les berges, on retrouvera le traditionnel roseau (Phragmites), la massette aux « quenouilles » foncées (Typha) et la laîche (Carex). En se rapprochant de l’eau, on observera des plantes plus amphibies comme l’iris jaune (Iris pseudacorus) ou la sagittaire (Sagittaria sagittifolia). Les potamots (Potamogeton) comme les nénuphars ont un feuillage flottant mais sont enracinés contrairement à la lentille d’eau (Lemna) non enracinée. Enfin, les élodées et les myriophylles font partie des plantes complètement immergées.