Plante du 1er avril

Nepenthoides incompleta F.Imir & P. Case

Famille:Euphorbiaceae
Origine : Asie du Sud-Est

Le Nepenthoides incompleta est une plante réellement énigmatique qui a tenu des générations de botanistes  en  échec  et dans   l’expectative... Jusqu’à  des  progrès récents   initiés   par   le grand botaniste Salmon.En  effet,en  1884,  le  botaniste  Tchèque Ladislav  JosefČelakovskýpensait  avoir  affaire  à  un Croton, et nomma cette  plante Codiaeum variegatum f. appendiculatum, en continuité de  la plante  nommée Croton  variegatus par  Linné  (puis  transférée dans  le  genre Codiaeum par Georg  Eberhard Rumphius). L’épithète infraspécifique  quant à lui  fait référence aux étranges appendices qui prolongent les feuilles.Ce sont ces fameux appendices qui sont justement à l’origine du débat taxinomique autour de la position phylogénétique de cette espèce. En effet, il n’échappe pas à une  observation attentive que ces feuilles ne sont pas sans rappeler les urnes développées par les Nepenthes. Simple  coïncidence? C’est en effet ce que pensaient les anciens botanistes. En effet, ces scientifiques rigoristes avaient conclu à un hasard évolutif, voire éventuellement à une forme de  convergence  morphologique.  Mais  nous  savons  désormais  que  la  Nature  ne  fait  rien  au hasard!Ce  sont  des  travaux  plus  récents,  initiés  par  des  grands  de  ce  monde  comme  Stefano Mancusco, Peter Wohlleben, Jean-Marie Pelt  ou Alessandra Viola qui  ont  permis à Whopper Salmon,  grand  botaniste  de  tendance  néo-lamarckienne  post-évolutionniste,  de  percer  les mystères  de  cette  plante.  Celle-ci, ayant constaté l’efficacité des urnes des Nepenthes,  les  a donc reproduites dansle but de pouvoir également attraper des insectes. Ce type d’évolution ne serait pas si rare dans la nature et peut même aller relativement vite. Notre croton est en phase de produire des urnes viables, qui devraient donc être efficientes d’ici quelques générations. A la suite de ces brillants travaux, PočCase et Fédérico Imir ont décidé d’élever cette simple forme au rang d’espèce, et de lui consacrer un genre complet, qui reste cependant intégré dans la famille des eurphorbes.


Vous  pouvez  admirer  cette  plante  étonnante  dans  la  serre  dédiée  aux  interactions  plantes-animaux.

Consultez les archives des plantes du mois :

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z