Calocedrus decurrens (Torr.) Florin

 

Le Calocedrus decurrens, également appelé calocèdre, cèdre à encens ou encore cèdre blanc de Californie, est un conifère originaire d’Amérique du nord. Il n’a cependant rien à voir avec le cèdre du Liban par exemple. Il fut d'abord inclus dans le genre des Libocedrus et c'est à partir de 1956 qu'il devient une espèce à part entière: l'espèce Calocedrus,de la famille des Cupressaceae. Son nom est composé du terme grec calosqui signifie beau et cedrusqui signifie cèdre. Cette étymologie met en avant sa ressemblance avec le cèdre et plus spécifiquement le thuya en Amérique du Nord. Introduit en Europe en 1854, il est désormais l'un des conifères les plus répandus dans les jardins botaniques et les parcs européens. C'est un arbre à port colonnaire. Son bois ainsi que son feuillage sont très odorants et rappellent l'odeur de la térébenthine. Ses branches se terminent par des rameaux qui prennent la forme d'un éventail. Ce conifère possède de magnifiques couleurs, son feuillage est vert foncé et brillant de type squamiforme et son écorce est brun rougeâtre ce qui crée un beau contraste. C'est un arbre monoïque, ses chatons mâles sont jaunes et poussent au bout des rameaux et les chatons femelles sont verts. Leurs fruits, cônes de trois centimètres,sont constitués de quatre paires d'écailles dont une seule est fertile et protège deux graines ailées.


Le cèdre blanc de Californie est une espèce vraiment particulière. Dans son milieu naturel il peut mesurer entre trente et soixante mètres mais le plus grand répertorié aux États-Unis mesure soixante-neuf mètres de haut pour un peu plus d'un mètre de diamètre. Il peut également supporter des températures allant jusqu'à moins trente degrés. Cette résistance est due à sa résine contenant très peu d'eau, elle permet ainsi à l'arbre d'éviter de geler. Une des grandes spécificités de ce conifère est sa durée de vie de plus de cinq cents ans et sa résistance à la pollution atmosphérique. Il s'agit donc d'un arbre qui jouera surement un rôle majeur dans l'avenir. Le Calocedrus decurrens est d'ailleurs utilisé dans de nombreux domaines, dans la construction de lattes, de lambris, de bardeaux ou encore de clôtures mais également dans la production de crayons et d'encens.

Vous pouvez admirer notre très beau spécimen de Calocedrus decurrrens dans la collection de conifères (secteur 2 du plan) du jardin botanique Jean-Marie Pelt.

 

Consultez les archives des plantes du mois :

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z