Tecomanthe dendrophila (Blume) K. Schum

 

Surnommée «la trompette» ou encore «la cloche» de la forêt, la Tecomanthe dendrophila est une plante grimpante, originaire des Moluques et de la Nouvelle Guinée, introduite pour l’ornement dans de nombreuses régions. Elle a été décrite et dénommée par Carl Ludwig von Blume, un botaniste germano-hollandais puis reclassée en 1900 par Karl Moritz Schumann, un botaniste allemand. L’origine du mot dendrophila vient d’ailleurs du grec ancien déndron qui signifie «arbre» et de philia qui signifie «aimer». Elle appartient à la famille des Bignoniacées dont le genre représentatif est le Bignonia. Cette famille comprend des arbres, des arbustes ou des lianes provenant généralement des régions tropicales.

Cette plante pousse donc naturellement dans les climats humides des plaines subtropicales et tropicales où le minimum annuel est de 25°C et le maximum annuel de 34°C. Au Jardin botanique Jean-Marie Pelt, la cloche de la forêt fleurit en hiver mais dans son milieu naturel la floraison a lieu au printemps et à l’automne.

La spécificité de cette plante se trouve essentiellement dans sa beauté. Elle possède un feuillage vert intense qui se développe rapidement. Le plus impressionnant est surtout sa capacité unique à former des fleurs imposantes d’un rose éclatant le long des plus vieilles tiges. Celles-ci vont d’ailleurs s’assombrir au fil du temps, ce qui va permettre de créer un contraste étonnant entre la tige et la fleur. Mais la trompette de la forêt n’est pas seulement belle, elle est également très vigoureuse. Elle peut atteindre une longueur de 20 mètres et couvrir un mur entier de ses feuilles persistantes. Elle a d’ailleurs tendance à envahir les autres plantes autour d’elle et ainsi leur empêcher l’accès à la lumière.

 

Consultez les archives des plantes du mois :

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z