Jardins Botaniques du Grand Nancy et de l'Université de Lorraine



 


Cette Herbe aux Gueux qu’on appelle aussi Clématite

Les Clématites appartiennent à la famille des Ranunculaceae, celle des anémones et des boutons d’or. Leur nom vernaculaire, tout comme scientifique (Clematis), viennent du grec klématis, qui se traduit par sarment ou branche. Peut-être est-ce dû à la ressemblance des rameaux à des sarments de vigne ?

L’espèce la plus commune chez nous, s’appelle Clematis vitalba L. Les fleurs blanchâtres sont assez discrètes et la plante est reconnue le plus souvent en automne quand elle se couvre d’une multitude de fruits sous la forme de petits bouquets de plumets blancs. On l’appelle ordinairement Clématite des Haies, mais elle porte aussi le nom savoureux en quelque sorte d’Herbe aux Gueux. Au Moyen Age, certains mendiants utilisaient le suc contenu dans les feuilles pour s’en frotter la peau des mains et du visage et faire apparaître des irritations assez impressionnantes pour inspirer la pitié des passants. Ils se soignaient ensuite en couvrant leurs plaies de feuilles de bette.

L’espèce illustrant cette publication est Clematis patens ‘Hagley Hybrid’. Ce cultivar a été obtenu par Percy Picton en Angleterre en 1945 et ne fut commercialisé qu’en 1956. L’espèce quant à elle est originaire d’Asie et a été décrite en 1836. Elle fut introduite du Japon en Europe par le médecin naturaliste allemand Philipp Franz von Siebold quelques années plus tard. Elle est depuis à la base de milliers de variétés horticoles obtenues par hybridation.

Consultez les archives des plantes du mois :

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z